Bienvenue

Sur notre site Internet, vous trouverez des moyens de prévention pour une bouche et des dents saines ainsi que des informations pratiques sur l'équipe et le cabinet.
N'hésitez pas à nous contacter !



Cabinet Dentaire des Drs Crahay

Dr. Guy CRAHAY, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Guy-Olivier CRAHAY, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Alain LOUVEL, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Roxane VALLEE, Diplomée de la faculté dentaire de Reims

4, rue saint pierre
55100 Verdun
Tél. : 0329860255

Recherche

par mot-clés

Charte déontologique
L'édentation multiple
Il vous manque plusieurs dents suite à une fracture, une phase terminale d'un déchaussement ou d'une carie. Bien que ce secteur de votre bouche ne présente plus de caries, il est indispensable de remplacer les dents manquantes.

L'ensemble des éléments de votre bouche (dents, gencives et articulation de la mâchoire) forment un équilibre et assurent ainsi une fonction masticatoire et esthétique stable.



1. Ces dents ne sont plus calées lors de la mastication. Elles cherchent alors une butée en poussant hors de la gencive. Ce mouvement provoque une perte d'accrochage des dents dans la mâchoire et les fragilisent.


2. Ces dents se penchent en laissant apparaître des espaces non naturels, sources de caries et de maladies de gencives qui vont diminuer d'autant le soutien des dents déjà fragilisées.


3. L'espacement entre mâchoire du haut et celle du bas n'étant plus assuré par la présence des dents, l'articulation va se tasser en provoquant des douleurs et bruits articulaires ainsi que des migraines.


4. L'os de la mâchoire, présentant les dents absentes, diminue de hauteur au fur et à mesure, complique la réalisation de certains travaux et augmente le risque de fracture.


L'absence de plusieurs dents va diminuer la qualité de votre mastication et déstabiliser l'ensemble de votre bouche.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Statut du chirurgien-dentiste
La très grande majorité d’entre eux (91%) ont une activité libérale exercée individuellement ou en groupe.

L’activité salariée est pratiquée dans une structure comme l’hôpital, l’assurance maladie complémentaire (les centres de santé, cabinets mutualistes), la sécurité sociale, le service de santé des armées ou au sein d'un cabinet libéral.

Les services d'odontologie ou de stomatologie des hôpitaux ou des cliniques privées pratiquent des opérations plus lourdes.

Les chirurgiens-dentistes sont conventionnés à 98%. Ils respectent une convention signée avec l’assurance maladie obligatoire. La convention en vigueur date de juin 2006.

Les chirurgiens-dentistes peuvent avoir un exercice non conventionné, dans ce cas ils fixent librement leurs honoraires et les actes sont remboursés au patient à un niveau très inférieur du remboursement conventionnel (tarif d'autorité).